Visite de la Cave des producteurs de Jurançon – Site de Bellocq

Une petite équipe de jeunes qui, en septembre, entreront en formation de CAP commercialisation et services en HCR, a été accueillie à la cave des producteurs de Jurançon, à Bellocq, à quelques kilomètres de Salies-de-Béarn. Nous remercions tout particulièrement leurs 3 collaborateurs.

Quel chemin parcouru entre une grappe de raisin et un verre de rosé de Béarn. Pas beaucoup de technologie ! mais une histoire de passionnés et d’experts.

1 000 000, c’est le nombre de bouteilles.

3, c’est le nombre de cépages (tannat, cabernet sauvignon, cabernet franc).

50, c’est le nombre de coopérateurs qui exploitent 150 hectares, souvent des petites parcelles.

Merci pour l’initiation à la dégustation.

Vous aussi, vous pouvez visiter cette cave qui mérite d’être davantage connue.

https://www.cavedejurancon.com/

Résultats du C.A.P.

Félicitations à

Sergio : ADMIS au C.A.P. de services et commercialisation en hôtel-café-restaurant

Jayson : ADMIS au C.A.P. de services et commercialisation en hôtel-café-restaurant

Amel : ADMISE au C.A.P. de cuisine

Léa : ADMISE au C.A.P. de cuisine

Kévin : ADMIS au C.A.P. de cuisine

Taux de réussite au pôle hôtellerie-restauration : 100%

Salty or Sweet

Plutôt salé ou plutôt sucré ?

Victoria (1ère année de CAP service) et Farès (1ère année de CAP cuisine) vous présentent, en anglais, 2 recettes. Thanks to Mrs Faugier, English teacher.

Le fondant au chocolat par Farès (par SF)

La pizza par Victoria (par SF)

TISSUS EN FOLIE

Depuis quelques jours, à l’occasion de la biennale du tissu contemporain INFLUENCE 2, des tissus de toutes les couleurs ont fleuri dans les rues de notre village, apportant un peu de gaieté, de folie peut-être..​. L’été et la vacances s’approchent !

Au 9 rue du Boulaü, grâce à nos petites mains (les maîtresses de maison coordonnées par Isabelle notre lingère) ont créé une guirlande rappelant nos formations dédiées à la restauration… cuillères, fourchettes, couteaux…

Si vous accédez par le côté parking/restaurant pédagogique, vous pourrez admirer les personnages en tissu réalisés par les enfants de l’école primaire, notre voisine.

Regardez bien partout dans les rues car pendant plusieurs semaines, les machines à coudre ont « chauffé », les ciseaux se sont activés. Désormais plus de 800 fanions sont disponibles et les Moumourais rivalisent d’inventivité. 

Dans les granges, des silhouettes improbables se profilent !

Roulons au pas dans nos rues, restons prudents.

Le restaurant est fermé ; vive les vacances !

En raison de la période des examens qui va s’achever dans quelques jours et surtout des prochaines vacances scolaires, l’équipe pédagogique vous informe que ‘L’Atelier » ferme ses portes. Nous vous tiendrons au courant de la réouverture.

Les restaurateurs de notre région seront heureux de vous accueillir. Respectons les mesures sanitaires.

Chefs-d’œuvre de Jayson et Sergio, élèves en C.A.P. de commercialisation et de services en HCR

Toujours dans le cadre de l’épreuve d’oral « chef d’oeuvre », Jayson a choisi de répondre à un challenge : constituer un plateau de fromages. Comme le disait le Général de Gaulle :  « Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 246 variétés de fromages ? ». Alors comment sélectionner des fromages à proposer, à conseiller aux clients dans un pays où il existe 246 variétés de fromages ? Heureusement qu’il y a quelques règles, tenir compte du type de lait, de la famille… Et également il faut faire confiance aux professionnels comme Graxiana qui nous a accueilli dans son commerce situé à Mauléon-Licharre. Tranche de pomme ? carré de chocolat ? noix ? confiture de cerises d’Ixtassou ? un bon pain au levain ? un verre de vin rouge ou de Muscat de Beaume de Venise ? Le client étant le roi, on lui laissera le choix, quant à la dégustation, n’oubliez pas de commencer par le fromage le plus doux, un bon serveur doit être capable d’aider le client et bien connaître ses produits.

Sergio a choisi tout autre chose que Jayson : il va raconter le repas organisé avec une clientèle totalement anglophone. L’objectif n’était pas de construire un repas britannique mais bien d’accueillir des américains, des britanniques et même pour l’occasion des japonais. Ce repas s’est déroulé l’année dernière, entre les confinements (comme tous les restaurants, notre restaurant d’application était fermé). Vous trouverez d’autres détails dans un article précédemment publié. Good luck Sergio.

Cette nouvelle épreuve consiste à partager oralement un projet, une action avec le jury, faire passer des émotions, les joies à construire un projet et bien sur les difficultés. Ce n’est pas une épreuve de technologie. Les documents que vous pouvez consulter servent de support.

L’équipe pédagogique remercie à nouveau tous les intervenants extérieurs pour leur aide, leur gentillesse, leur accueil et surtout pour leur professionnalisme. Les petites fourmis ont été nombreuses à œuvrer pour co-construire ces chefs-d’œuvre.

The Chef’s chef d’œuvre : clic and collect

Ce matin, un événement a été organisé en cours de cuisine, les élèves de C.A.P. cuisine ont mené un entretien avec des interlocuteurs situés à Hong Kong.

C’est une étape supplémentaire qui a été accomplie pour le Chef d’Œuvre (épreuve orale aux examens) : grâce à la participation active de notre parrain de formation, Luca, une visio-conférence, en anglais, s’est déroulée pour déterminer le cahier des charges du packaging de la vente à emporter. Boîte ronde ? boîte carrée ? Superposables ? En carton ? En matière recyclable ? Réalisable ? Coût de fabrication ?

Bref, après de nombreuses échanges dignes de brainstorming de multinationale, tout à été étudié, répertorié. Dans quelques jours, nous allons recevoir les plans pour bon à fabriquer. Toute cette opération facilitée par la compétence et le talent de Angus et Ricardo, qu’ils en soient grandement remerciés.

Ont participés à ce team-building : Luca Angiolillo, Angus, Ricardo, Christophe Thèze (professeur de cuisine), Stéphanie Faugier (professeur d’anglais), Amel, Léa et Kévin.

Le Chef d’œuvre

Suite à la réforme des Lycées Professionnels, le Chef d’œuvre est une nouveauté, une nouvelle épreuve à l’examen du Certificat d’Aptitude Professionnelle.

Cela consiste à une épreuve d’oral où l’élève devra présenter une action individuelle ou collective réalisée dans le cadre de sa formation.

Un moment de partage avec les professionnels de nos métiers.

Les terminales en C.A.P. de cuisine vont présenter une action d’actualité : la mise en place du Clic and Collect (vente à emporter) sous la coordination de Christophe THEZE, professeur de cuisine. Etude de marché, packaging avec le soutien de Luca, notre parrain des formations, la communication et bien sur la mise en application en interne.

Les terminales en C.A.P. de commercialisation et services en H.C.R. vont partager un service au restaurant qui s’est déroulé en tout début d’année scolaire, un service « tout en anglais » organisé en co-intervention avec Stéphanie FAUGIER, professeure d’anglais et Patrick GAUYACQ, éducateur technique au restaurant d’application. Des clients anglophones nous ont fait l’honneur de leur présence. Un expérience qui nous a tous enchanté et qui sera à reproduire régulièrement.

C.A.P. ou pas C.A.P. ?

Non, ce n’est pas un défi, mais si vous voulez…

Voici les épreuves EP1 des C.A.P. de cuisine (cuisinier) et de commercialisation et services en HCR (employés d’hôtel et restaurant) dîtes épreuves d’organisation, pour la session 2020*. Ce sont les épreuves qui regroupent la technologie, les connaissances professionnelles, la gestion et les sciences appliquées.

Coefficient 4 (les travaux pratiques ont un coefficient de 14).

Alors ? si ça vous dit…

Epreuve de C.A.P. cuisine

Epreuve de C.A.P. commercialisation et services en Hôtel-Café-Restaurant

* les sujets sont publics, nos élèves ont déjà utilisé ces épreuves pour les « CAP blancs ».