SEMAINE DU GOUT (3)

CLASSE HORS LES MURS : visite d’une cidrerie

Moumour, 9 heures, le pique-nique est prêt, le chauffeur a la clé du véhicule 9 places, B. est en retard, c’est bon, l’équipe de première année CAP Cuisine et les 2 classes de CAP commercialisation et services sont prêtes à rejoindre Saint-Just-Ibarre où Marie nous attend pour nous faire visiter la cidrerie EZTIGAR.

1 heure plus tard, nous arrivons en contrebas de la route qui nous a fait passer par le col d’Osquich, impressionnante car la brume a envahi les vallées.

Marie s’approche de nous et nous met à l’aise. Elle s’excuse parce que nous allons visiter d’un peu loin pour ne pas gêner la fabrication des boissons. Quelques pommiers d’une vingtaine d’années bordent la route qui nous conduit à un verger fraîchement planté, faudra être patient car plusieurs années vont être nécessaires pour récolter les premières pommes. Commençons par le quai de déchargement où les pommes arrivent. Comme le dit Marie, les machines ne sont pas très jolies mais elles font encore preuve de fonctionnalité. C’est l’essentiel !

Le circuit continue par les pressoirs, les cuves de fermentation (n’oublions pas que ce sont les levures naturelles qui transforment les sucres en alcool, et que les bulles sont dues aux « pets » des levures). Au moins, les futurs serveurs s’en souviendront mais bon courage pour expliquer la fermentation en ces termes (quoique !). Petit tour par l’embouteillage. Beaucoup sont admiratifs par les quantités de bouteilles.

Passage obligé par la dégustation. Marie nous fait goûter tous les produits du jus de pomme au cidre en passant par un nouveau produit : du jus de pomme pétillant, comme ont dit certains du Champom* . Rien à voir ! C’est un honneur de nous avoir fait goûter le cidre haut de gamme : très très bon. Une idée cadeau pour les fêtes de Noël !

Qu’y a t’il dans les bouteilles de chez EZTIGAR ?

des pommes OUI, des Anixa précisément / de l’eau NON, manquerait plus que çà / du sucre ajouté, pas besoin / des pets de levure PARFOIS / de la passion NON, beaucoup de passion !

Passage par la boutique où vous retrouverez tous les produits élaborés sur place ou par des partenaires. Paiement en Eusko possible.

Milesker Marie de nous avoir fait partager votre passion, d’avoir été l’ambassadrice du Pays Basque, continuez ainsi à conserver ces pommes, non dans un musée mais dans quelque chose de vivant. Bonne continuation à toutes les petites mains d’Etzigar, vous faîtes de belles et bonnes choses.

Faîte un tour sur le site de EZTIGAR

Puis ce fut le retour en passant par le fronton du village où nous avons déjeuné au son de l’angélus carillonné.